Composante 2 : Accessibilité rurale

La mise en œuvre de la composante satisfaisante. Le taux d’exécution de la composante 2 évalué par l’UCP est de 87 %.  La réalisation d’un nombre important de travaux avant l’hivernage a permis une accélération du taux de déboursement avant la fin de l’année fiscale.

En effet, le décaissement de la composante  est de 70%. Malgré les dépassements de coûts constatés par l’UCP et l’Ageroute, un avancement considérable a été noté dans les travaux routiers. Suite à la baisse de rythme des activités constaté lors de la RMP, l’Ageroute a pu mettre en place une bonne organisation et planification des travaux, ce qui a permis de finaliser à environ 95% les travaux de réhabilitation (soit environ 100km/117km) et à 50% ceux de Traitement de Points Critiques (TPC) soit 90km/191,5km.  Les activités de mise en œuvre du pilote HIMO ont également bien démarré avec la mobilisation des GIE attributaires des marchés en vue de démarrer les travaux après la pause hivernale.  Concernant l’évaluation de l’Indice d’Accessibilité Rurale (IAR), le Ministère des Infrastructures et du transport a proposé l’intervention d’un consultant à recruter par son cabinet pour les besoins de l’évaluation.

Les axes Baila-SuelleSindia-Djibidione et Mampalago- Sindia-Balandine -Djibidione desservent toutes les quatre communes de la zone à savoir Sindian, Djibidione, Mampalago et Suelle. Le tronçon Mampalago- Sindian va permettre de rallier la RN4 sans faire le détour par Bignona ; ce qui offre un gain de temps de parcours considérable. Par ailleurs, la réhabilitation de l’axe Kolda-Pata a beaucoup facilité le transport de la production de la zone ainsi que le déplacement des populations de la zone longtemps tournées vers la Gambie voisine.
Cet axe permet actuellement aux usagers de rejoindre plus facilement les villes du nord du Sénégal en passant par le pont de Mc Carthy dont la traversée est plus courte et constitue un raccourci par rapport à l’ancienne rouge qui transite par le bac de Farafenni.
La réalisation de l’axe Kolda-Pata a des impacts importants en terme d’échanges sous régionaux entre le Sénégal et les pays voisins notamment la Gambie avec
(i) la hausse du volume de produits transitant,
(ii) le trafic induit avec l’effet du raccourci créé pour les usagers devant transiter par Mc Carthy (Gambie) en lieu et place Farafenni et
(iii) la liaison avec Diaobé l’un des plus grands marchés à vocation sous régionale.

Certains travaux complémentaires seront nécessaires. il est primordial de réaliser le pont de Djibidione afin de desservir toutes les localités suitées au-en aval de Djibidione et de faciliter les déplacements vers le territoire Gambien et d’accroitre les échanges sous régionaux .

Il a été convenu que :

  • Sur la base du programme d’entretien 2017/2018 de l’Ageroute
    • (a), informe les autorités locales, des axes traités en TPC qui seront prévus en réhabilitation,
    • (b) fournisse un plan d’entretien des ouvrages et
    • (c) fasse reprendre par les entreprises les dégradations constatées sur les axes réhabilités ou traités en TPC;
  • Que l’UCP voit avec l’Ageroute les possibilités de prendre en charge des axes de raccordement à la PEIB au niveau de Bignona dans le FERA et que l’UCP et l’Ageroute évaluent et justifient les besoins complémentaires en terme de réhabilitation en priorité sur le linéaire des 350km prévus au départ;
  • Que l’UCP et l’Ageroute travaillent en étroite collaboration avec le consultant du Ministère des Infrastructures et transport terrestres pour mener à bien l’évaluation de l’IAR..
  • Que l’UCP fasse le suivi pour que l’Ageroute réalise des enquêtes de trafic et des comptages sur les axes réalisés dans le cadre du projet ;
  • L’UCP/Ageroute mettent à jour le Manuel d’exécution du projet et prennent les dispositions pour assurer un bon suivi des indicateurs et notamment celui de l’indice de l’accessibilité rurale.
  • L’UCP et l’Ageroute assurent une coordination permanente avec les autres programmes et intervenants dans la zone du projet en vue d’éviter les chevauchements;

L’UCP et l’Ageroute prennent les dispositions pour le paiement des décomptes des entreprises;

la composante comporte quatre (04) sous-composantes :

  • L’amélioration de l’accessibilité au niveau des communautés rurales (CR) les plus pauvres par le traitement de points critiques d’environ 350 km de routes locales reliant les CR au réseau classé ou aux centres urbains,
  • La réhabilitation/entretien périodique de 200 km de routes rurales pour améliorer l’accès aux infrastructures commerciales et aux zones à fort potentiel agricole,
  • La mise en œuvre d’un projet pilote d’entretien de pistes rurales par la méthode à haute intensité de main-d’œuvre,

Le renforcement des capacités des ARD et des CR dans le domaine de la maîtrise d’ouvrage de l’entretien de pistes rurales.

Au 31 décembre 2016 toutes les études prévues dans cette composante ont été réalisées. Les contrats de marchés de travaux ont été également signés.

Suite aux dépassements de coûts constatés dans l’évaluation des travaux, la cadence d’exécution des activités a fortement baissé entrainant des retards considérables dans l’avancement normal des activités de la composante. Certains travaux n’ont pas pu démarrer à date échue, faute de couverture budgétaire. En effet, les valeurs enregistrées pour les indicateurs sont en deçà des valeurs projetées pour la période actuelle de la mi-parcours. Cependant des propositions de relance effective des activités avec la mise en place du budget complémentaire et une reprogrammation des travaux ont été présentées.

Lors de la revue à mi-parcours du projet certains indicateurs ont été revus tenant compte des limites de budgets par rapport aux coûts de marchés de travaux. Un ajustement mineur (diminution du km de routes réhabilitées ou traitées de 550 km à 480 km) sera effectué cependant pour prendre en compte les nouvelles estimations des travaux suites à la revue des besoins en réhabilitation et/ou entretien routier et la prise en compte des travaux entrepris par d’autres programmes dans la zone.

Sous Composante 2.1: Traitement de points critiques d’environ 350 km de pistes dans les régions de Kolda et Sédhiou

  1. Etudes de traitement de points critiques

La procédure de sélection de bureau en charge des études a été entamée en 2015 et avait abouti à l’attribution du contrat au bureau ICA/GIC Mali. Les études démarrées en 2015 ont été bouclées en 2016, les rapports définitifs ont été fournis et ont permis les lancements des avis d’appel d’offres respectivement le 02 Juin 2016 pour la région de Kolda et le 16 Juillet 2016 pour  la région de Sédhiou.

Ces études ont fait ressortir les tronçons de pistes pour lesquelles un traitement de points critiques permet d’améliorer l’accessibilité en toute saison, les tronçons pris en compte par d’autres projets et programmes et les tronçons nécessitant un aménagement complet.

Le tableau ci-après présente, par région, un récapitulatif des linéaires de pistes à traiter, pris en compte par d’autres programmes et ceux nécessitant un aménagement complet.

Région Linéaire initialement prévu en TPC (km) Tronçons de pistes dont les points critiques seront traités par le PPDC Tronçons traités par d’autres programmes (km) Tronçons qui ne seront pas traités et non pris en charge par d’autres projets ou programmes (km)
Sédhiou 100 160.5 63 27.5
Kolda 150 40 16 44
Sous Totaux 250 200.5 79 71.4

Supervision de travaux de traitement de points critiques

La procédure de sélection des bureaux en charge de la supervision des travaux entamée en 2015 a été bouclée. Les ANO de l’IDA et de la DCMP sur les propositions d’attribution ont été reçus respectivement le 08 Mars et 18 Avril 2016. Les marchés ont été approuvés par les autorités compétentes. Les ordres de services de démarrage seront notifiés dans la première semaine de 2017.

Travaux de traitement de points critiques

Les travaux de traitement d’urgence de 23 Km de pistes à Sédhiou démarrés en 2015 ont été réceptionnés le 02 Mai 2016. Ils concernent les pistes Affia-Carrefour Ndiaye (1 Km) et Salikégné-Bloc- Bassaf (12,8 Km).

La piste Diaroumé- Niédicounda (9 Km) qui était prévu dans le cadre de ce marché a été prise en compte par un autre programme qui l’a réhabilitée.

     

Traitement de points critiques sur Affia-Carrefour NDIAYE et de la piste  Bloc-Bassaf-Sélikégne

Pour les pistes restantes, suite à la finalisation des études, les appels d’offres ont étés lancés et les marchés attribués. Les ordres de service de démarrage des travaux vont être notifiés pour un début effectif des travaux en Janvier 2017.

Le tableau ci-dessous présente la situation activités liées à la sous composante traitement de points critiques.

Désignation Linéaire
Sous Composante 2.1: Traitement de points critiques d’environ 350 km de pistes dans les régions de Kolda et Sédhiou
Etudes de traitement de points critiques 350
Etudes techniques d’exécution, socio-économiques, environnementales et sociales et l’élaboration de dossiers d’appel d’offres (DAO) pour le traitement de points critiques de 350 km de pistes rurales dans les régions de Sédhiou et de Kolda 350
Supervision de travaux de traitement de points critiques
Contrôle et supervision des travaux de traitement de points critiques de pistes rurales dans les régions de Kolda et de Sédhiou (Mission 1 : Région de Kolda) 40,5
Contrôle et supervision des travaux de traitement de points critiques de pistes rurales dans les régions de Kolda et de Sédhiou (Mission 2 : Région de Sédhiou) 150,5
Travaux de traitement de points critiques 204,8
Travaux de traitement d’urgence des points critiques de 23 km de pistes rurales dans la région de Sédhiou 13,8
Travaux de traitement de points de pistes rurales dans la région de Kolda : Lot 1 21
Travaux de traitement de points de pistes rurales dans la région de Kolda : Lot 2 19,5
Travaux de traitement de points de pistes rurales dans la région de Sédhiou : Lot 1 67
Travaux de traitement de points de pistes rurales dans la région de Sédhiou : Lot 2 42,5
Travaux de traitement de points de pistes rurales dans la région de Sédhiou : Lot 3 41

Sous Composante 2.1 : La réhabilitation/entretien périodique de 200 km de routes rurales dans les régions de Ziguinchor et Kolda

Au terme de l’évaluation des offres et demandes de propositions concernant les différents tronçons de pistes, il a été constaté un gap pour le financement des activités de cette sous composante.

A la revue à mi-parcours du projet, la partie Sénégalaise a proposé de financer cet écart avec le concours du Fonds Autonome d’Entretien Routier (FERA). C’est ainsi le plan de financement de la composante 2 a été revu afin de consacrer les fonds IDA et le FERA sur des axes séparés.

Toutefois, vu que le FERA n’était pas dans le montage initial du projet, l’IDA a souligné que les tronçons financés par ce dernier ne pourraient être intégrés dans le cadre de résultat, sans une restructuration du projet. Ce qui pourrait prendre du temps. Pour ne pas retarder le processus, il a été arrêté que ces tronçons seront donc exécutés en dehors du projet PPDC. Leurs supervisions se feront également en dehors du cadre du projet et seront financées par le FERA.

Etudes de réhabilitation/entretien périodique de routes rurales

Les études techniques d’exécution, socio-économiques, environnementales et l’élaboration de DAO entamées en 2015, ont été achevées. Les trois dossiers d’Appel d’offres ont pu être lancés respectivement le 2 février, le 24 février et le 08 Mars 2016. Les études d’Analyse Environnementale Initiale ont également été validées par les comités techniques régionaux respectivement le 23 Mars 2016 pour Ziguinchor et le 28 Mars pour Kolda.

Il ressort des études que suivant le diagnostic effectué, la nature des aménagements diffère d’un tronçon à un autre. Si certains tronçons pouvaient faire l’objet d’un entretien périodique, d’autres relèvent de la réhabilitation ou d’un traitement combiné entretien périodique/réhabilitation. Les dossiers d’appel d’offres ont été lancés dans cette optique.

Le tableau suivant, résume le diagnostic effectué par le consultant en charge des études, sur les différents tronçons et le traitement y afférents.

Tronçons Description de l’état initial du tronçon Traitement
Diégoune-Balinghor (8 km) La piste est présentement dégradée avec un tracé en plan acceptable. La largeur circulable varie de 6 à 8 m. Elle est bordée d’arbustes et d’arbres pratiquement sur tout le linéaire. Les sols en place sont constitués de sable limoneux ou argileux. L’épaisseur de la couche de roulement en latérite varie de 10 à 20 cm. Entretien périodique
Affignam-Diatock (17 km) La piste est actuellement dégradée avec un tracé en plan sinueux et très étroit à certains endroits. La largeur circulable varie de 2 à 3 m. Elle est bordée d’arbustes et d’arbres pratiquement sur tout le linéaire. Les sols en place sont constitués de sable limoneux ou argileux. L’épaisseur de la couche de roulement en latérite varie de 6 à 20 cm Réhabilitation
Kolda – Pata (66 km) Cette section de route se présente sous forme d’une route en terre avec une couche de roulement en matériau latéritique. D’une manière générale, le niveau de service offert est moyen et permet une circulation sur l’ensemble du linéaire à une vitesse d’environ 40 à 60 km/h avec plusieurs ralentissements du fait des nombreuses zones de stagnation des eaux de pluie. La plateforme de cette section varie entre 6 à 8 mètres et 8 à 10 mètres avec une prédominance de la largeur 6 à 8 mètres. Réhabilitation
Balandine_Djibidione (8 km) L’emprise de la route est très faible et varie entre 3 m et 4 m sur pratiquement tout le linéaire du tronçon. Le tracé sur ce tronçon est très mal défini car nous avons la piste principale qui est sous forme de piste de charrettes et par endroit elle présente deux ou trois tracés. Réhabilitation
Mampalago_Sindian_ Balandine (35 km) Piste dans un environnement assez boisé et le tracé se réduit à la largeur des véhicules. L’emprise ne dépasse guère 3m et est dégagée par le trafic qui circule sur cette piste. Le tracé sur ce tronçon n’est même pas défini du point de vue géométrique. Réhabilitation
Thianfara- Pakour (40 km) La piste se présente sous forme d’une route en terre avec une couche de roulement en matériaux latéritique d’épaisseur consistante et variable.
L’emprise de la piste varie entre 5,50 mètres et 8 mètres et parfois même plus. Le tracé de la piste étant bien défini avec de bonnes caractéristiques géomètriques.
Entretien périodique
Baila – Suelle (10 km) et Piste sous forme d’une route en terre avec une faible couche de roulement en matériau latéritique par endroits avec une largeur circulable de 4 à 6m. Réhabilitation et entretien périodique
Sindian – Djibidione (16 km) L’emprise de cette route varie entre 4 et 6 mètres pour parfois aller jusqu’à 8 mètres. Tandis que la plateforme est revêtue par une mince couche de latérite qui est totalement lessivée par endroit du fait de la circulation des eaux sur la route et de manière longitudinale. Réhabilitation

 Supervision des travaux de réhabilitation/entretien périodique de routes rurales

Pour la piste Kolda-Pata (66 Km), du fait de la priorisation de cet axe, la procédure de sélection avait été entamée et terminée en 2015. Le contrat a été attribué au bureau GIC . Les prestations de supervision ont démarré en juillet 2016.

Pour les autres pistes la procédure de sélection des bureaux en charge de la supervision des travaux entamée en 2015 s’est également poursuivie et a été achevée au courant 2016. Toutefois, suite aux conclusions de la revue à mi-parcours, la mission 2 (supervision des travaux de la piste Thianfara-Pakaour-Paroumba) sera financée par le FERA. La mission 1 sera également redimensionnée pour ne concerner que le marché financé par l’IDA à savoir les tronçons Baila-Suelle et Sindian-Djibidione (26km) dans la région de Ziguinchor.

Le marché de la supervision des travaux de réhabilitation et/ou d’entretien périodique de pistes rurales dans les régions de Ziguinchor et de Kolda ; Mission 1 : Région de ZIGUINCHOR a été attribué au Groupement  DECO/AFRIC CONSULT. Toutefois, suite aux conclusions de la revue à mi-parcours, la mission1 est redimensionnée pour ne concerner que le marché financé par l’IDA à savoir les tronçons Baila-Suelle et Sindian-Djibidione (26 km).

Le marché de la supervision des travaux de réhabilitation et/ou d’entretien périodique de pistes rurales dans les régions de Ziguinchor et de Kolda ; Mission 2 : Région de KOLDA a été attribué au Groupement Groupe ART&GENIE/AIDF/EXPERTISE PLURIELLE . Ce travaux seront financés par le FERA.

Travaux de réhabilitation/entretien périodique de routes rurales

Pistes Balighore-Diégoune & Affiniam-Elana : Les travaux de réhabilitation  et/ou d’entretien périodique de  pistes de désenclavement dans la région de Ziguinchor : tronçons Diégoune-Balinghor (7,109 km) et Affiniam-Elana (11,412 km). Ces travaux entamés en 2015 ont été terminés en 2016. La réception provisoire a été prononcée le 05 Avril 2016.

Piste Kolda-Pata : Le marché relatif aux travaux du tronçon Kolda – Pata (66 km) dans la région de Kolda a été attribué. Malgré la signature du marché, les travaux n’ont pu démarrer au mois d’Avril comme prévu.  Ce marché est financé entièrement par le PPDC. Au 31 décembre, les travaux se déroulent normalement et sont à un taux d’avancement physique de 51,45%.

Pistes Baïla – Suelle et Sindian – Djibidione : le marché des 26 km de pistes rurales dans la région de Ziguinchor : tronçons Baïla – Suelle (10 km) et Sindian – Djibidione (16 km) a été attribué. L’ordre de service de démarrage a été notifié le 01/12/2016. Les travaux ont démarrés et sont à un taux d’avancement de 15%. Les activités démarrées concernent principalement le débroussaillage et le décapage.

A titre d’informations nous rappelons que les marchés de travaux suivants seront financés par le FERA à savoir :

  • Le marché de travaux de réhabilitation et/ou entretien périodique de 43 km de pistes rurales dans la région de Ziguinchor : Tronçons Balandine – Djibidione (8 km) et Mampalago – Sindian – Balandine (35 km) est attribué.
  • Le marché de travaux de réhabilitation et/ou entretien périodique de la piste la Thianfara – Pakour (40 km) dans la région de Kolda est attribué.

Travaux-sur-la-Piste-Kolda-Pata

Piste-Diégoun-Balinghor

Piste-Affiniam-–-Elana

sur-la-Piste-Kolda-Pata

Travaux de terrassement sur la Piste Kolda-Pata   Travaux sur la Piste Kolda-Pata

Le tableau ci-dessous présente la situation des activités liées à la sous composante réhabilitation et/ou entretien périodiques de pistes rurales.

Désignation Linéaire (km)
Sous Composante 22 : La réhabilitation/entretien périodique de 200 km de routes rurales dans les régions de Ziguinchor et Kolda
Etudes de réhabilitation et/ou entretien périodiques de pistes rurales 200
Actualisation des études techniques d’exécution, socio-économiques, environnementales et élaboration d’un DAO pour les travaux d’entretien périodique de pistes de désenclavement des axes Diégoune-Balinghor (8 km) et Affignam-Diatock (17 km) dans le département de Bignona 25
Etudes techniques d’exécution, socio-économiques, environnementales et élaboration d’un DAO pour les travaux de construction et/ou réhabilitation de 180 km de pistes rurales dans les régions de Ziguinchor et de Kolda. 175
Supervision de travaux de réhabilitation et/ou entretien périodiques de pistes rurales
Supervision des travaux de réhabilitation et/ou d’entretien périodique de la piste Kolda – Pata dans la région de Kolda. 66
Supervision des travaux de réhabilitation et/ou d’entretien périodique de pistes rurales dans les régions de Ziguinchor et de Kolda : Mission 1 : Région de ZIGUINCHOR. 26
Travaux de réhabilitation et/ou entretien périodiques de pistes rurales 110.52
Travaux de réhabilitation et/ou d’entretien périodique de pistes de désenclavement dans la région de Ziguinchor : Tronçons Diégoune – Balinghor (7.109 km) et Affiniam – Elana (11.412 km). 18.52
Travaux de réhabilitation et/ou entretien périodique de la piste Kolda – Pata (66 km) dans la région de Kolda 66
Travaux de réhabilitation et/ou entretien périodique de 26 km de pistes rurales dans la région de Ziguinchor : tronçons Baila – Suelle (10 km) et Sindian – Djibidione (16km). 26

Sous Composante 2.3 : La mise en œuvre d’un projet pilote d’entretien de pistes rurales par la méthode à haute intensité de main-d’œuvre

Les  sous composantes 2.3 et 2.4 sont fortement liées dans la mesure où la réussite du projet pilote dépend en grande partie d’une bonne appropriation du projet par les populations ciblées. Cette appropriation passe par une bonne communication et une formation des différents acteurs à travers la sous composante 2.4.

Adoptant une démarche participative, des ateliers ont été organisés au niveau des trois régions pour le partage et la validation sur le projet pilote d’entretien de pistes par la méthode HIMO et le renforcement de capacités dans le cadre du PPDC. Lors de ces ateliers les tronçons suivant ont été retenus pour la mise en œuvre du projet pilote d’entretien par la méthode HIMO :

  • Pour la région de Ziguinchor : Brin-Séléky (10 km) ;
  • Pour la région de Sédhiou : Tankon- Saré Alkaly – Bogal – Ndiamacouta (21 km);
  • Pour la région de Kolda : CF D216 – Ndorna (7 km)

Pour une meilleure mise en œuvre du projet pilote HIMO, il a été retenu de sélectionner un consultant individuel pour l’assistance à l’AGEROUTE et l’élaboration de documents didactiques. La procédure de recrutement a été menée et a abouti au recrutement du consultant M. Abibou CISS. L’ordre de service de démarrage lui a été notifié le 30 septembre 2016.

Par ailleurs, les personnes pressenties pour être les futurs cantonniers ont étés formées sur les techniques d’entretien et d’exécution des taches. La priorité a été donnée aux jeunes provenant des zones de localisation des projets pilotes. Les GIE et groupements aux abords des différentes pistes ont également été identifiés. Le consultant choisi pour l’assistance à l’AGEROUTE a également débuté ses prestations. Il a ainsi effectué sa première mission intitulée « Etudes techniques et sociales préliminaires » qui a permis de bien cerner l’état de chaque piste pilote ainsi que la nature des travaux d’entretien à mener. Elle a aussi permis de mieux expliquer aux populations et différents acteurs (Groupements, Mairies…) le rôle qui est attendu d’eux. C’est suite à cette mission qu’un dossier type pour la sélection des groupements devant mener les opérations d’entretien a été établi.

Le Dossier de Consultation d’Entreprises  pour Ziguinchor a été bouclé et transmis à la Cellule de Passation des Marchés (CPM) de l’AGEROUTE  pour finalisation et lancement dans les prochains jours. Ceux de Kolda et Sédhiou devraient suivre incessamment.

C’est ainsi que des ateliers de partage et  de validation  avaient été organisés en 2015 au niveau des trois régions (Ziguinchor, Kolda et Sédhiou).

 Sous Composante 2.4 : Renforcement des capacités des ARD et des CR dans le domaine de la maîtrise d’ouvrage de l’entretien de pistes rurales.

Pour la mise en œuvre des activités de renforcement de capacités, il a été retenu de signer avec le Centre national de formation et de perfectionnement des travaux publics (CFP/TP), un protocole d’accord pour les activités de formation envisagées.

Le programme de formation a été validé à travers des Comité Régional de Développement tenu à cet effet. Les modules suivants ont été retenus :

  • Module 1 : La maitrise d’ouvrage de l’entretien des pistes ;
  • Module 2 : L’entretien des pistes rurales par la méthode HIMO ;
  • Module 3 : Le financement de l’entretien des pistes.

Toutes les formations ont été exécutées au niveau des trois régions et ont vu une forte mobilisation des communes et services techniques. Au total, plus de 300 personnes, en provenance de 50  communes, des ARDs, des chambres de métiers et des SRADL ont été représentées.