Sous composante 1.4. Amélioration des liaisons avec les marchés à travers le développement de la PEIB

La fin des travaux de la première phase de la plateforme de Bignona a pris du retard. Cependant la préparation des dossiers pour les appels d’offre de la seconde phase est en cours. Le montant alloué à la sous-composante a été revu à la baisse compte tenu des estimations révisées des coûts. Lors de la revue à mi-parcours du projet l’indicateur sur le volume de produits transitant par la PEIB a été révisé afin de prendre en compte les retards dans le lancement de la plateforme et les données actuelles en matière de filière. Les valeurs cibles de volume de produit transitant sont de 0 en 2016, 7000 T en 2017 et 13 000 T cumulées en 2018.

Les travaux prévus dans la première phase ne sont pas entièrement réalisés. Toutefois, pour permettre une mise en service de la plateforme en 2017, un calendrier de mise en service de la plateforme est préparé afin de s’assurer de sa fonctionnalité avant la prochaine récolte de mangues en Mai 2017.

Sur le mode de gestion de la plateforme, au sortir de la mission de revue à mi-parcours le choix est porté sur un consultant individuel à la place d’un cabinet pour gagner du temps après un appel à manifestation d’intérêt infructueux. A ce titre, l’UCP a opté de confier cette mission au consultant assistant technique pour l’accompagnement de la mise œuvre de la PEIB déjà recruté. Pour se faire, les termes de référence du contrat devraient être revus et mis à jour. Toutes les autorisations ont pu être obtenues de l’IDA à la fin du mois de Novembre et le contrat résigné en fin Décembre 2016. Ainsi, il est demandé au consultant de présenter durant le premier trimestre 2017 des formules de gestion au comité de pilotage de la PEIB qui décidera du mode de gestion le plus approprié.

Il est également important que les différents acteurs s’accordent sur les modalités de gestion et d’exploitation mais aussi que le PPDC puisse acquérir les équipements minimum idoines pour le fonctionnement de la plateforme. Les travaux de la seconde phase vont démarrer en 2017 et parallèlement les infrastructures de la première phase seront mises en service pour la campagne de mangues prochaine.

Le cabinet A2M a été recruté pour la réalisation des études et la supervision des travaux de développement de la plateforme économique intégrée de Bignona (PEIB).

Le rapport provisoire  Avant-Projet Sommaire (APS) des études a été présenté lors d’un atelier de validation tenue le 02 aout 2016 à Bignona. Le rapport définitif Avant-Projet Détaillé (APD) ainsi que le Dossier d’Appel d’Offre viennent d’être déposés à la fin du mois de Décembre 2016 avec une maquette déjà disponible (cf. photo ci-dessous).
 
Plateforme Economique Intégrée de Bignona, vues de l’intérieur & vue de façade

MAQUETTE de la Plateforme Economique Intégrée de Bignona, Phase II

L’UCP en collaboration avec la Commune de Bignona travaille sur un plan d’opérationnalisation des bâtiments de la première phase. Le fonctionnement des infrastructures existantes seront acquis au premier semestre 2017.

Aussi le projet compte améliorer les liaisons de marchés en rapport avec les plateformes économiques intégrés de Bignona. C’est en ce sens qu’il est prévu de réaliser au niveau de chaque Département une mini-plateforme à partir de laquelle les productions pourraient être pré-conditionnés et acheminés vers les marchés nationaux, sous régionaux ou internationaux.

Ces infrastructures seront construites sur des terrains d’environ 750 m² entièrement clôturés.

A l’exception des Départements de Ziguinchor et de Sédhiou, les sites devant abriter les mini‑plateformes de différents départements sont connus.

Le tableau ci-après donne la localisation des sites retenus à travers des ateliers tenus au niveau de chaque Département.

[table “” not found /]