Sous composante 1.3 : Mise à Disposition de petites infrastructures Post Récolte

L’accès au marché est une fonction importante de la chaine de valeur, en Casamance la diversité des fruits et légumes demeure une opportunité de richesse pour les populations. Toutefois, l’enclavement des zones de production et le manque d’organisation des acteurs surtout les planteurs déstructurent les circuits d’approvisionnement et rendent ainsi l’activité économique peu rentable et par ricochet entretiennent les communautés dans la pauvreté. Les mini plateformes sont des infrastructures d’accès au marché sous forme de centre de groupage de fruits et/ou de légumes qui permettent de structurer l’approvisionnement des marchés urbains par la mise en place d’organisations ou de coopératives de commercialisation.

Les infrastructures post-récoltes seront constituées de magasins de stockage (15 unités) et de mini plateformes servant de centres de groupages.

La Maîtrise d’Ouvrage de la réalisation des infrastructures post-récoltes est confiée à l’AGETIP.

  1. Mini-plateformes (centres de groupage)

Dans le cadre de la collaboration du projet avec le promoteur MS Services dont l’objectif est de permettre aux populations de la Casamance de trouver des débouchés à leur production fruitière à un prix rémunérateur. Ainsi, 35 tonnes de mangues fraiches ont été collectées et commercialisées pendant la campagne 2016 (juin, juillet) au niveau des marchés urbains de Dakar à travers le transport maritime (bateaux). C’est dans ce cadre que s’inscrit le programme d’implantation d’un lot de cinq (5) mini plateformes prévues à Dioher (Nyassia), Bandjikaki (Kataba1), Thionck-Essyl, Niabina (Boutoupa Camarakounda) et Diégoune.

Des délibérations sont en cours et l’entreprise est déjà recrutée et le contrat signé avec l’AGETIP est immatriculé à la DCMP. L’ordre de service de démarrage est transmis au mois début du mois de décembre et la réception provisoire est prévue avant le début de la prochaine campagne mangue en Casamance.

Le tableau ci-dessous présente la localisation des cinq (5) mini-plateformes devant servir de centre de groupage.

[table “” not found /]
  • Magasins de stockage

Un consultant a été recruté pour élaborer un prototype de magasins de stockage de capacité 100 tonnes. Les études sont achevées et le Dossier d’Appel d’Offres élaboré. Cependant l’étude du prototype a pris trop de temps surtout pour le recrutement du consultant individuel par l’AGETIP. Présentement, le DAO des travaux est disponible et les marchés de construction de huit (8) magasins déjà identifiés devront être lancés en janvier 2017. Toutefois, ce retard pourrait impacter négativement sur les capacités de stockage des semences certifiées de riz produites par les coopératives qui ont vu leur production doublée avec le renforcement de capacité des multiplicateurs et l’appui à l’accès aux intrants.

De même un dossier d’appel d’offres sera lancé en février 2017 pour la construction de 7 magasins complémentaires.

Le choix des sites devant abriter les magasins de stockage a été fait en tenant compte de la répartition géographique de magasins existants en collaboration avec les organisations de producteurs. Le projet a également pris en compte les réalisations en cours de l’UEMOA et du PAPSEN. Le ciblage tient également compte de l’existence ou non mais aussi de la proximité d’infrastructures post-récoltes dans les zones de productions.

Le tableau ci-dessous présente les différentes localités devant abriter les magasins de stockage

[table “” not found /]